Notre visite de Rovinj

Notre visite de Rovinj

Je vous l’avais annoncé il y a quelques semaines, nous devions faire un road-trip entre la Croatie et l’Italie cet été. Nous voilà tout juste rentrés et j’ai mille choses à vous montrer ! Ce voyage fut différent des autres. Déjà parce que nous n’avons pas vraiment l’habitude de voyager en voiture. Ensuite, parce que nous étions dans des lieux extrêmement touristiques. J’admets qu’en bonne sauvage, ce n’est pas vraiment ma came. Mais les touristiques ne sont pas des idiots, s’ils se massent là-bas, c’est qu’il y a bien une raison ! Clairement, cela valait le coup de mettre mon agoraphobie de côté parce que Plitvice et Venise, c’est à voir au moins une fois dans sa vie ! L’Istrie, est presque tout aussi touristique, néanmoins, elle regorge de petits trésors cachés. Et il est encore possible de se retrouver seul au monde, ou presque ! Et même en une visite éclaire à Rovinj, on a réussi à se trouver un petit coin rien qu’à nous !


Rovinj est la dernière ville d’Istrie que nous avons visité lors de notre voyage en Croatie. Nous sommes arrivés un peu tard, aux alentours de 12:15 et sommes repartis tôt, vers 16:00, chassés par la pluie. Donc Rovinj n’est absolument pas la ville que je connais le mieux en Croatie. Pour autant, j’aurais été très déçue de ne pas parler de Rovinj ici, car j’ai vraiment adoré le peu que j’en ai vu.

La vieille ville et le port de Rovinj

C’est par là que nous avons débuté notre balade. Nous nous sommes garés sur l’un des nombreux parking payants de la ville ( la police déviant la circulation, il nous était impossible d’aller ailleurs ), puis nous avons marché jusqu’au port pour admirer la vue sur la mer, les îlots alentours et la vieille ville. Nous sommes arrêtés pour déjeuner à la terrasse du restaurant Amfora. La vue sur l’église Sainte-Eugénie y est absolument superbe. Les prix restent raisonnables pour l’emplacement et l’accueil est sympathique. Par contre la cuisine ne casse pas trois pattes à un canard, c’est pas mauvais, mais ça manquait de saveurs.

Ensuite nous avons fait une nouvelle halte, cette fois-ci au glacier tout proche « Porto Bello », pour prendre trois cornets de glaces. Nous avions choisi des sorbets (melon, pastèque et mangue) et les trois étaient vraiment délicieuses.  Nous avons ensuite continué notre balade dans la vieille ville pleine de charme.

Le parc Suma Zlatni Rat

Nous avons ensuite rejoins la voiture pour nous rendre dans le parc Suma Zlatni Rat. Ici aussi le parking est payant (c’est une constante en Istrie où il est compliqué de se garer gratuitement). Cette immense pinède située sur une presque île est traversée de nombreuses allées. On peut s’y promener à pieds ou à vélo, suivre le littoral pour rejoindre les différentes plages ou rester au frais sous les pins. Le parc est très bien aménagé pour les enfants, il y a de nombreux jeux pour eux. Lily J était fiévreuse ce jour-là, au départ, elle ne voulait pas promener et finalement, on a eu du mal à la ramener au parking, malgré la pluie battante !!! Les plages sont sympas, bien que très fréquentées. Nous ne nous y sommes pas baignés parce que Lily J n’était pas très bien.

Le point de vue sur le Limski Kanal

Souvent appelé à tord fjork, alors qu’il s’agit d’un ria, cette langue de mer sépare Rovinj et Vrsar et s’étire sur 11km à l’intérieur des terres. Si on veut le voir, il faut soit faire une mini croisière soit se rendre sur l’un des quelques points de vue qui le bordent, car il n’y a pas sentier pour le longer.

Nous étions sur le retour pour Medulin et la pluie s’était calmée quand j’ai réalisé que les panneaux nous faisaient emprunté un chemin différent que celui que nous avions pris à l’aller, indiqué par notre Google Maps. J’ai donc consulté Google Maps et ai vu qu’il y avait un point de vue sur le limski Kanal non loin de là où nous nous trouvions.

Pour s’y rendre, s’est assez simple, une fois dans le village de Rovinjsko Selo, il faut tourner à gauche au feu rouge lorsque l’on vient de Rovinj. On continue tout droit dans le village jusqu’à une intersection avec un chemin de terre sur la droite. Il faudra l’emprunter et continuer tout droit sur un bon kilomètre et demi. On arrive sur un rond point où il est possible de stationner. Il faut ensuite s’enfoncer à pieds sur un petit sentier pendant une à deux minutes avant d’arriver au point de vue.

La vue est vraiment sublime et il y a quasiment personne. Nous y étions seuls un bon quart d’heure avant que d’être rejoints par quelques touristes belges. Faut dire qu’il n’est pas indiqué sur la route. Si vous souhaitez le retrouver sur Google Maps, il est mentionné comme Scenic View Point.

Même si ce fut très rapide, je ne regrette pas du tout cette mini visite de Rovinj, qui est vraiment une très jolie ville. Et vous, connaissez-vous Rovinj ?

Mon portable ayant bientôt 4 ans et mon réflex allant sur ses 8 ans, je réalise que ce billet montre bien les limites de mon matériel vieillissant lorsque la lumière n’est pas avec moi…

Retrouvons-nous sur :

Facebook . Twitter . Instagram – Pinterest

(Visited 84 times, 1 visits today)