Mon coup de cœur pour Koh Phangan

Mon coup de cœur pour Koh Phangan

Il y a des lieux que l’on visite et qui laissent une emprunte plus importante que d’autres sur nous. Je garde un souvenir tout particulier de l’anti-Atlas au Maroc, de Kairouan en Tunisie, Anse Couleuvre en Martinique etc. Et puis, il y a la Malaisie aussi, tant de places m’ont marquées que j’en suis tombée irrémédiablement amoureuse. Chaque départ de Malaisie est comme un déchirement. Je scrute par le hublot pour voir Kuala Lumpur encore une fois… Bizarrement, sa voisine la Thaïlande m’avait moins séduite. Pourtant, j’ai vu ses paysages incroyables, son architecture si élégante, le sourire de ses habitants et j’ai goûté à sa gastronomie si fine. Mais j’ai toujours quitté la Thaïlande sans regret, ravie de mon séjour, et aussi heureuse de rentrer chez moi. Mais pas cette année…


Cette année, prendre ce vol retour a été bien plus difficile. Cette année, une nouvelle emprunte est venue marquer mon cœur. Cette année, j’ai découvert une île en Thaïlande que je ne voulais pas quitter. Cette année, nous sommes allés à Koh Phangan. Et Koh Phangan a pris un petit bout de mon cœur.

Pourtant, je n’ai jamais eu envie d’aller à Koh Phangan. Pour moi, c’était une île à fêtards. Une sorte de bouche de l’enfer, bruyante, sale et polluée. Ma mère y était allé, elle avait aimé. Mon beau-frère y était allé, il avait aimé. Mais ils n’avaient pas réussi à me convaincre. Finalement, ce sont les billets de Fanny qui m’ont convaincue. Ses photos étaient magnifiques. Et puis, son budget vacances était vraiment bas. N’ayant qu’un budget extrêmement limité cette année, c’est finalement cet argument qui a fini par nous décider à aller à Koh Phangan.

Alors, c’est vrai que Koh Phangan a un côté nid à fêtards, bruyant, sale et pollué. Mais en s’éloignant d’Haad Rin, on découvre une toute autre facette de l’île, bien différente.

J’ai aimé l’ambiance zen de Koh Phangan. Véritable repaire à Yogi, il n’est pas difficile de trouver un restaurant végan ou un bar rasta avec vue sur la mer et reggae dans les oreilles.

J’ai aimé le côté sauvage de l’île, avec ses montagnes verdoyantes et ses plages où il est possible d’être seuls ou presque.

J’ai aimé le côté aventure de Koh Phangan. Partir avec son scooter sur les routes cabossées de l’île. S’arrêter où bon nous semble pour aller voir une cascade ou rejoindre une crique secrète.

*

J’ai aimé ses différentes plages, toutes charmantes dans des styles bien différents. J’ai aimé être au calme quand je le voulais. J’ai aimé parler avec les gens et faire des rencontres complétement dingues. J’ai aimé les petits plats savoureux et les jus de fruits frais du marché de nuit. J’ai aimé qu’on en profite tous les 3. J’ai aimé le scooter, même si ça fait mal aux fesses en fin de journée ! J’ai aimé mes prélasser à la piscine, manger de bons veggie burgers, jouer avec des bouées géantes, voir les singes, les temples, marcher dans la jungle, attraper les crabes sur la plage, me délecter de mango sticky rice, photographier les fleurs, les oiseaux, rouler dans les flaques d’eau avec le scooter; manger de la glace à la coco, profiter de la mer… J’ai aimé en prendre plein les yeux, l’île n’est pas la plus jolie de Thaïlande mais possède un charme certain. Et pot toutes ces raisons, Koh Phangan est entrée dans mon cœur.

Finalement, ce que j’ai moins aimé, c’est le côté trop bling-bling et Instagram de l’île ! J’ai eu beaucoup de compliments sur un cliché de Lily J sur un cocotier à la tombée du jour ! Je voulais faire cette photo, parce que c’était rigolo pour Lily J de monter sur ce cocotier. Et puis, c’était superbe aussi. Mais la vérité derrière la photo est un peu moins chouette : J’ai du attendre mon tour pendant au moins 10 minutes (oui oui ^^), et nous étions sur le bord d’une route plutôt passante. C’est moins vendeur d’un coup !

Sur une autre plage, un couple, qui prenait des photos sur une balançoire très convoitée par ma fille, m’a dit qu’ils en avaient encore pour 20 putains de minutes et que je devais revenir après !!! Va dire à une gamine de 5 ans qu’il faut qu’elle attende 20 minutes pour que la dame finisse ses photos ! Et dire que je passe des heures à rabâcher à ma môme qu’il faut partager en faisant un petit temps chacun à son tour !!! Ils sont finalement partis avant, mais il a fallu que 3 autres touristes leur disent que leur comportement était inacceptable !

Et puis les drones, on en parle des drones ? Oui, parce que je n’ai pas du tout envie d’être filmée ou photographiée quand je suis en maillot de bain !!! Alors quand le machin, il vient planer à trois mètres de moi, j’ai du me contenir pour ne pas lui jeter une noix de coco dessus !

Je râle, parce que ce côté un peu m’as tu vu et surtout artificiel m’a un peu agacée. L’île a déjà tant à offrir, pourquoi vouloir encore plus ? L’image est parfaite, mais l’instant ne l’est plus…

Cette légère fausse note ne m’aura toutefois pas gâché mon voyage. Je suis complétement sous le charme de Koh Phangan et n’ai qu’une envie, c’est d’y retourner un jour.

Je reviens très vite avec mes bonnes adresses à Koh Phangan. En attendant, si vous voulez en voir plus, j’ai publié une vidéo sur Koh Phangan sur ma chaine Youtube. N’hésitez pas à aller la voir, la commenter et mettre un pouce en l’air si vous l’avez aimée pour m’encourager.

(Visited 1 445 times, 1 visits today)